Une nouvelle étude confirme que Molière a écrit ses propres œuvres

Une nouvelle étude confirme que Molière a écrit ses propres œuvres



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Une étude menée par deux chercheurs du Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et de l'Ecole nationale des chartes a conclu queMolière (Jean-Baptiste Poquelin), né à Paris en 1622, est l'auteur de ses pièces. Les résultats des travaux ont été publiés dans la revueProgrès scientifiques.

Les auteurs ont fait unanalyse des différences stylistiquess entre des œuvres attribuées au dramaturge et acteur français Molière et des œuvres écrites par ses contemporains. Pour ce faire, ils ont utilisélinguistique computationnelle.

L'étude «remet en question l'hypothèse selon laquelle le dramaturgePierre Corneille, avec l'aide de son frère Thomas Corneille, il pourrait être le véritable auteur des œuvres de Molière "

Cette idée remonte à 1919, lorsque le poète et écrivain français Pierre Louÿs écrivit un article attribuant 'Amphitryon ' et certaines autres oeuvres signées de Molière à Corneille.

La suspicion grandit encore plus pour englober toutes les œuvres de Molière. Cette théorie a été relancée au début des années 2000 par des chercheurs en linguistique qui affirmaient que les styles de Corneille et Molière étaient extrêmement proches.

La La mauvaise éducation présumée de Molière Oui son clair de lune -Depuis qu'à part son activité théâtrale, il travaillait à la cour du roi de France- ils jetaient encore plus de doutes sur la paternité de ses œuvres. En outre, les chercheurs ont eu du mal à résoudre le débat, en raison de la disponibilité limitée manuscrits archivé.

Maintenant,Florian Cafiero OuiCamps Jean-Baptiste, les deux auteurs du nouvel ouvrage et experts en linguistique, ont utilisé des techniques d'attribution de la paternité pour réfuter ces spéculations. Ses recherches se sont basées sur une analyse statistique complète des habitudes d'écriture et du maniérisme du discours pour identifier l'auteur d'un texte.

Analyse des expressions

«Chaque individu écrit en utilisant une proportion spécifique de mots, d'expressions ou de séquences grammaticales. Même lorsque quelqu'un essaie consciemment d'imiter un autre style, certains éléments les trahissent, par exemple avec l'utilisation de mots fonctionnels - tels que «de», «alors», «del» - que nous utilisons sans même y penser », explique Cafiero.

La fiabilité de ces techniques est remarquable. Ils sont utilisés parhistoriens pour identifier l'auteur d'un texte médiéval, ou par unagence de renseignement pour comprendre qui a pu rédiger une menace anonyme.

Utilisation de ces méthodes de linguistique informatique, les auteurs de cette étude ont lu et analysé ces textes pendant trois ans, comparant entre autres les rimes, la grammaire, le vocabulaire ou les mots fonctionnels présents dans les textes de Molière, Pierre Corneille, Scarron, Rotrou ou Thomas Corneille.

Cette étude à grande échelle indique que les caractéristiques retrouvées dans l'œuvre de Molière étaient significativement différentes de celles de tout autre auteur de l'époque.

Par ailleurs, les auteurs précisent que les œuvres de Pierre Corneille sont celles qui sont stylistiquement éloignées de celles de Molière. En revanche, ceux de Scarron ou Thomas Corneille sont plus proches.

Par conséquent, ils concluent: "Il est très probable que les chefs-d'œuvre de Molière n'aient pas été écrits par Corneille, ni par un autre auteur, mais simplement par lui-même”.


Vidéo: Amphis pour Tous - La francophonie dans lenseignement du français langue étrangère