Clonycavan Man : un meurtre mystérieux vieux de 2 300 ans

Clonycavan Man : un meurtre mystérieux vieux de 2 300 ans


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En mars 2003, le corps d'un homme ayant vécu à l'âge du fer a été découvert dans une tourbière en Irlande. Connu sous le nom d'homme Clonycavan, les restes bien conservés indiquent que le corps n'était pas celui d'un homme décédé de mort naturelle ou honorable, mais celui qui a été brutalement assassiné. Les mystères entourant sa mort sont nombreux. Qui était cet homme ? Pourquoi a-t-il été si brutalement assassiné ? Comment son corps a-t-il été si bien conservé pendant tant d'années ? Et quelle est la signification de ses cheveux très soignés ?

Les restes de l'homme de Clonycavan sont appelés "corps de tourbière". La découverte de momies anciennes et bien conservées dans les tourbières a été assez répandue. Lorsqu'un cadavre est déposé dans une eau de tourbière très acide, à basse température et pauvre en oxygène, le corps peut rester intact pendant des milliers d'années, y compris la peau, les cheveux et les organes. Ces momies involontaires nous donnent un aperçu de la vie et de la mort d'anciens humains qui n'étaient pas nécessairement honorés en tant que royal ou dignitaire, comme les restes momifiés trouvés en Égypte.

L'homme Clonycavan a été trouvé à Clonycavan, dans le comté de Meath en Irlande, dans une machine qui récoltait de la tourbe. Les restes, qui ont été datés de 2 300 ans, se composaient d'une tête, d'un cou, de bras, d'un torse et d'un abdomen supérieur. Il est probable que la machine à récolter la tourbe ait été responsable de la section du bas de son corps. On estime qu'il avait entre 24 et 40 ans lorsqu'il est décédé. Les détails visibles de l'homme Clonycavan sont étonnants. Sa taille estimée était de cinq pieds deux pouces. Son nez était écrasé et ses dents tordues. Les pores de sa peau étaient encore visibles et il a été conclu que son alimentation était principalement composée de fruits et de légumes. En raison des dommages causés par la machine à récolter la tourbe, l'homme de Clonycavan n'avait pas de mains, mais on a découvert que d'autres corps de tourbière avaient des ongles très bien entretenus.

Gros plan sur les ongles bien conservés de Old Croghan Man. Source de l'image.

L'une des caractéristiques les plus distinctives de l'homme Clonycavan était ses cheveux. Sur son visage, il portait une barbiche et une moustache, tandis que sur sa tête se trouvait une coiffure très distinguée. Le devant de ses cheveux était rasé, ce qui lui donnait une ligne de cheveux plus haute sur son front. Le reste de ses cheveux mesurait plusieurs centimètres de long et était finement replié vers l'avant puis vers l'arrière dans ce qui a été décrit comme un « ancien Mohawk ». On pense que debout à seulement cinq pieds deux pouces, l'homme Clonycavan a choisi cette coiffure pour se faire paraître plus grand. Les scientifiques ont même découvert une ancienne forme de gel capillaire dans ses cheveux, à base d'huile végétale et de résine de pin. La présence de ce gel capillaire indique qu'il était assez riche de son vivant, car il était fabriqué à partir de matériaux trouvés en France et en Espagne.

L'homme Clonycavan est connu pour sa coiffure distinguée.

L'aspect le plus mystérieux de l'homme Clonycavan est la manière dont il est mort. Certains ont suggéré qu'il était un roi, qui a été cérémonieusement sacrifié. Les blessures sur son corps suggèrent une mort particulièrement macabre, qui pourrait avoir été le résultat de tortures. Il y a des preuves de trois coups importants à la tête, au point où son crâne s'est ouvert. Il avait également été touché au nez et à la poitrine et avait été éviscéré. Ses mamelons avaient été tranchés, ce qui est spécifiquement considéré comme le signe d'un échec de la royauté. Dans l'Irlande ancienne, sucer les tétons d'un roi était un signe de soumission. Enlever les mamelons était destiné à rendre un homme incapable de royauté.

Malheureusement, la tourbière ne préserve que le corps et ne laisse pas beaucoup d'autres preuves. Bien qu'il soit assez clair qu'il est décédé d'une mort mystérieuse, peut-être semblable à un meurtre, il n'y a pas grand-chose d'autre à nous dire sur qui il était ou pourquoi il est mort. La préservation de son corps n'était pas intentionnelle, et il est peu probable que quelqu'un ait jamais voulu que les civilisations futures tentent de percer le mystère de sa mort.

Image en vedette : Clonycavan Man. CC par SA 2.0

Sources:

Les hommes de tourbe de Clonycavan et Oldcroghan – Archéologie britannique

Clonycavan et Old Croghan Men – Archéologie Magazine

Des "hommes des tourbières" assassinés retrouvés avec du gel pour les cheveux et des ongles manucurés – National Geographic

Clonycavan Man — Wikipédia

Corps de tourbière — Wikipédia

Par M R Reese


Clonycavan Man : un meurtre mystérieux vieux de 2 300 ans - Histoire

Paléontologie & Archéologie Octobre 2014


Les anciens cercles de pierres laissent les archéologues perplexes - 30 octobre 2014

D'énormes cercles de pierres au Moyen-Orient ont été photographiés d'en haut, révélant des détails de structures enveloppées de mystère depuis des décennies. Des archéologues en Jordanie ont pris des images aériennes à haute résolution de 11 anciens "Grands Cercles", dont tous sauf un mesurent environ 400 mètres (1 312 pieds) de diamètre. On ne sait pas pourquoi ils sont si similaires, mais la similitude semble "trop ​​proche pour être une coïncidence", a déclaré le chercheur David Kennedy. Les grands cercles (comme les appellent les archéologues) ont été construits avec des murs de pierre bas qui ne dépassent pas quelques pieds de haut. les cercles ne contenaient à l'origine aucune ouverture et les gens auraient dû sauter par-dessus les murs pour entrer.


L'homme de Clonycavan : un meurtre mystérieux vieux de 2 300 ans Epoch Times - 28 octobre 2014

En mars 2003, le corps d'un homme ayant vécu à l'âge du fer a été découvert dans une tourbière en Irlande. Connu sous le nom d'homme Clonycavan, les restes bien conservés indiquent que le corps n'était pas celui d'un homme décédé de mort naturelle ou honorable, mais celui qui a été brutalement assassiné. Les mystères entourant sa mort sont nombreux. Qui était cet homme ? Pourquoi a-t-il été si brutalement assassiné ? Comment son corps a-t-il été si bien conservé pendant tant d'années ? Et quelle est la signification de ses cheveux très soignés ?


Découverte astronomique : l'une des premières représentations grecques de constellations Live Science - 27 octobre 2014

On a longtemps pensé qu'une coupe à vin à deux anses vieille de 2 600 ans actuellement exposée au musée archéologique de Lamia en Grèce représentait un assortiment aléatoire d'animaux. Mais le morceau de poterie ancienne, appelé skyphos, pourrait en fait contenir l'une des premières représentations grecques des constellations, selon une nouvelle analyse. Les chercheurs de l'étude ont suggéré que d'autres représentations artistiques anciennes d'animaux pourraient également représenter des constellations et détenir des indices sur ce que les premiers Grecs savaient sur l'astronomie, a déclaré le chercheur John Barnes, doctorant en archéologie classique à l'Université du Missouri.

Vue latérale et gros plan

Les scientifiques sont proches d'une datation précise de l'idole de Shigir, deux fois plus ancienne que les pyramides égyptiennes. L'Idole est la plus ancienne statue en bois du monde, estimée comme ayant été construite il y a environ 9 500 ans, et conservée comme dans une capsule temporelle dans une tourbière à la périphérie ouest de la Sibérie. L'experte Svetlana Savchenko, gardienne en chef de l'idole de Shigir, pense que les visages de la structure portent des informations codées de l'homme ancien de l'ère mésolithique de l'âge de pierre concernant leur compréhension de la «création du monde». Les scientifiques allemands sont maintenant proches d'une datation précise - dans les cinq décennies - de l'artefact remarquable, qui est un exemple étonnant de la créativité de l'homme antique. Les résultats devraient être connus fin février ou début mars, peut révéler le Siberian Times. Maintenant, la question se tourne parmi les universitaires pour une meilleure compréhension des symboles et des pictogrammes sur cette majestueuse idole de mélèze, l'un des grands trésors de la Russie, qui est maintenant exposé un sarcophage en verre spécial dans sa maison permanente, le musée d'histoire d'Ekaterinbourg, où Savchenko est senior chercheur.


La dernière langue hiéroglyphique sur Terre et une culture ancienne qui lutte pour survivre Epoch Times - 22 octobre 2014

Les symboles Dongba sont un ancien système de glyphes pictographiques créé par le fondateur de la tradition religieuse Bon du Tibet et utilisé par le peuple Naxi dans le sud de la Chine. Les documents historiques montrent que ce script unique a été utilisé dès le 7ème siècle, au début de la dynastie Tang, cependant, les recherches menées l'année dernière ont montré que ses origines peuvent remonter à 7 000 ans. Incroyablement, les symboles Dongba continuent d'être utilisés par les anciens du peuple Naxi, ce qui en fait la seule langue hiéroglyphique encore utilisée dans le monde aujourd'hui. Le peuple Naxi a vécu dans la magnifique province montagneuse du Yunnan (au sud des nuages) pendant des milliers d'années, où il a développé sa propre culture riche et durable. Aujourd'hui, la plupart des 270 000 Naxi vivent dans le comté de Lijiang où ils conservent bon nombre de leurs anciennes traditions.


Découverte mystérieuse du code craqué d'un 'CD-ROM' vieux de 4 000 ans - 23 octobre 2014

Un disque d'argile cuite du deuxième millénaire avant J.-C. a peut-être finalement fait décodé certaines de ses marques. Le mystérieux Disque de Phaistos trouvé en 1908 dans un palais appelé Phaistos sur l'île de Crète, contient des symboles des deux côtés, dans une configuration en spirale destinée à être lue de l'extérieur vers le centre. On estime qu'il date d'environ 1700 av. Pendant plus d'un siècle, les scientifiques ont essayé de décoder la signification des symboles, et maintenant le Dr Gareth Owens, de l'Institut d'enseignement technologique de Crète, dit qu'il a compris certains de ses mots-clés et le message général qu'il véhicule. En utilisant des groupes de symboles spécifiques, Owens dit qu'un côté du disque contient le mot traduit "grande dame d'importance" tandis que l'autre utilise l'expression "mère enceinte". Un côté, dit Owens, est dédié à une femme enceinte et l'autre à une femme qui accouche.


Tête de sphinx manquante retrouvée dans une tombe grecque antique Science en direct - 22 octobre 2014

Les archéologues ont découvert la tête manquante de l'un des deux sphinx de marbre gardant une énorme tombe macédonienne en cours de fouille à Amphipolis, en Grèce. La tête de la statue a des cheveux ondulés qui tombent sur son épaule gauche, et elle porte des traces de peinture rouge, selon une mise à jour hier (21 octobre) du ministère grec de la Culture. Les excavateurs ont également trouvé des fragments des ailes brisées de la paire de sphinx qui se trouvent à l'entrée de la tombe. Fermé par un mur de marbre de 490 m de périmètre, le tumulus monumental d'Amphipolis, dans le nord de la Grèce, pourrait être le plus grand du genre dans le monde grec. Les archéologues qui dirigent les fouilles en cours n'ont pas encore déterminé qui est enterré dans la tombe (ou si elle est même intacte), mais ils ont dit qu'ils pensaient que le complexe remonte au quatrième siècle avant JC, à l'époque d'Alexandre le Grand.


L'autopsie virtuelle de King Tut révèle des surprises CNN - 22 octobre 2014

Les restes dorés et momifiés du roi Toutankhamon ne racontent qu'une histoire partielle d'un ancien roi égyptien décédé dans des circonstances mystérieuses.


Une inscription rare saluant l'empereur Hadrien découverte à Jérusalem Science en direct - 21 octobre 2014

Une grande dalle de calcaire récemment découverte avec une commémoration officielle à l'empereur romain Hadrien pourrait aider les chercheurs à comprendre les événements qui ont conduit à la révolte de Bar Kokhba au début du IIe siècle, ont déclaré des experts. La découverte est à la fois rare et formidable, et pourrait être l'une des inscriptions latines les plus importantes jamais découvertes à Jérusalem, ont déclaré les chercheurs. Pourtant, la pierre fragmentée a servi plus d'un but à travers les âges. Après que les anciens fonctionnaires aient inscrit la commémoration, d'autres ont recyclé le calcaire et l'ont utilisé pour construire une citerne, un récipient pour stocker l'eau.


En photos : un temple préhistorique découvert en Ukraine Live Science - 20 octobre 2014
Le temple mesure 60 mètres sur 20 (197 mètres sur 66 pieds) et était fait de bois et d'argile. À l'origine de deux étages, il était entouré d'une cour à galeries. Le temple et la colonie ont été incendiés après avoir été abandonnés. (Crédit photo : avec l'aimable autorisation de Nataliya Burdo et Mykhailo Videiko/Institut d'archéologie NAS d'Ukraine, Kiev.)


Une cité antique gouvernée par les héritiers de Gengis Khan est découverte en Russie NBC - 25 octobre 2014
Les vestiges d'une ville vieille de 750 ans, fondée par les descendants de Gengis Khan, ont été déterrés le long de la Volga en Russie. Parmi les découvertes se trouvent deux temples chrétiens, dont l'un est orné de sculptures sur pierre et de céramiques fines. La ville s'appelait Ukek et fut fondée quelques décennies seulement après la mort de Gengis Khan en 1227. Après la mort du grand conquérant, son empire se sépara et son petit-fils Batu Khan, qui vécut de 1205 à 1255, fonda la Horde d'Or (également appelée le khanat de Kiptchak). Le royaume de la Horde d'Or s'étendait de l'Europe de l'Est à l'Asie centrale et contrôlait de nombreuses routes commerciales de la Route de la Soie qui reliaient la Chine à l'Europe médiévale.


Les États-Unis renvoient des objets anciens de contrebande au Pérou BBC - 24 octobre 2014

Les États-Unis ont restitué au Pérou une vingtaine d'artefacts anciens - certains datant de plus de 1 800 ans. Les objets comprennent des poteries et des pièces pillées dans d'anciennes tombes péruviennes datant d'avant l'arrivée des Espagnols au XVIe siècle. Ils ont été trouvés au cours de quatre enquêtes distinctes sur plusieurs années par le service des douanes américain.


Des drones high-tech donnent aux archéologues une vue plongeante sur le passé NBC - 25 octobre 2014
Peut-être qu'Indiana Jones n'avait besoin que d'un bon chapeau et d'un fouet, mais s'il avait vu ce que les archéologues utilisent de nos jours, même lui serait peut-être jaloux. Des drones qui effectuent des scans 3D haute fidélité aux applications qui parcourent automatiquement les données satellitaires à la recherche de sites non découverts, le passé n'a jamais été aussi futuriste.


Deux navires de guerre de la Seconde Guerre mondiale découverts au large de la Caroline du Nord Science en direct - 22 octobre 2014
Deux navires de la Seconde Guerre mondiale qui ont coulé à quelques instants l'un de l'autre il y a 72 ans ont été redécouverts au fond de l'océan Atlantique, reposant à seulement quelques centaines de mètres l'un de l'autre. Le cargo marchand allié Bluefields et le sous-marin allemand U-576 ont coulé le 15 juillet 1942, dans le cadre de la plus grande bataille de l'Atlantique qui a fait rage tout au long de la guerre. Les épaves ont été découvertes par une équipe de chercheurs de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) et du Bureau of Ocean Energy Management.


L'ADN révèle les secrets du pionnier humain BBC - 23 octobre 2014

L'analyse de l'ADN d'un être humain de 45 000 ans a aidé les scientifiques à déterminer quand nos ancêtres se sont croisés avec les Néandertaliens. La séquence du génome d'un fémur trouvé en Sibérie montre que le premier épisode de mélange s'est produit il y a entre 50 000 et 60 000 ans. Le chasseur mâle est l'un des premiers humains modernes découverts en Eurasie. L'étude de la revue Nature soutient également la découverte que notre espèce a émergé d'Afrique il y a environ 60 000 ans, avant de se répandre dans le monde entier. L'analyse soulève la possibilité que la lignée humaine soit apparue pour la première fois des millions d'années plus tôt que les estimations actuelles.


Néandertaliens et humains se sont accouplés pour la première fois il y a 50 000 ans, l'ADN révèle la science vivante - 23 octobre 2014
L'ADN de l'os vieux de 45 000 ans d'un homme de Sibérie aide à déterminer quand les humains modernes et les Néandertaliens se sont croisés pour la première fois, selon les chercheurs. Bien que les humains modernes soient la seule lignée humaine survivante, d'autres vivaient autrefois sur Terre. Les plus proches parents éteints de l'homme moderne étaient les Néandertaliens, qui vivaient en Europe et en Asie jusqu'à leur extinction il y a environ 40 000 ans. Des découvertes récentes ont révélé que les Néandertaliens se sont croisés avec les ancêtres des humains modernes lorsque les humains modernes ont commencé à se répandre hors d'Afrique - 1,5 à 2,1% de l'ADN de toute personne vivant en dehors de l'Afrique aujourd'hui est d'origine néandertalienne.


Myth Busted : les anciens humains n'ont peut-être pas été des roux Live Science - 22 octobre 2014

Les anciens humains trouvés avec des cheveux roux n'étaient pas nécessairement des roux dans la vie, mais peuvent avoir acquis leurs fanes de carotte après la mort, selon une nouvelle étude. Une équipe de chercheurs a examiné les processus qui dégradent les serrures, allant de l'exposition aux puissants rayons du soleil au rongement par des microbes. Ces processus, dont beaucoup commencent alors qu'une personne ou un animal est encore en vie, peuvent laisser les cheveux avec une teinte rougeâtre non naturelle. Les découvertes ne sont pas seulement importantes pour l'archéologie, mais aussi pour les efforts de conservation et les enquêtes médico-légales, selon l'étude publiée le 21 octobre dans la revue Proceedings of the Royal Society B.


"Le Hobbit" fête ses 10 ans : Trouvez qui a réécrit l'histoire de l'humanité BBC - 20 octobre 2014

La réclamation est faite par le professeur Richard Roberts qui était parmi ceux qui ont publié les détails du "Hobbit". On pensait que les premiers humains avaient vécu il y a à peine 20 000 ans et ont donc parcouru la Terre en même temps que notre espèce. La découverte du Hobbit a confirmé l'opinion selon laquelle la Terre était autrefois peuplée de nombreuses espèces humaines.


Des mammouths nageurs battent des humains à la science en direct en Californie - 23 octobre 2014

Une défense fossile sauvée de la mer prouve que les mammouths ont nagé vers les îles anglo-normandes du sud de la Californie bien plus tôt que prévu. Le nouveau fossile est l'une des deux défenses récemment découvertes qui remettent en question l'idée que le changement climatique a tué les mammouths pygmées des îles anglo-normandes. Les bêtes de la taille d'une pinte ont disparu des îles il y a environ 12 000 ans. La plupart des chercheurs blâment soit le réchauffement climatique de la Terre, soit l'arrivée d'humains sur les îles pour la disparition du mammouth, a-t-il déclaré. Mais les mammouths pygmées ont probablement survécu à une oscillation climatique plus humide et plus sévère il y a environ 125 000 ans.


Le mystère d'un dinosaure aux bras géants résolu BBC - 22 octobre 2014

Pendant un demi-siècle, tout ce que l'on savait de ce dinosaure était qu'il avait d'énormes avant-bras, mesurant 2,4 m de long (8 pieds) et munis de trois griffes géantes. Son nom Deinocheirus mirificus signifie des mains inhabituelles et horribles. Dans diverses reconstitutions, il a été imaginé comme n'importe quoi, d'un prédateur de type T. rex saisissant une proie avec ses griffes à un grimpeur géant ressemblant à un paresseux, utilisant ses bras pour se balancer aux arbres. Mais la découverte de deux squelettes presque complets en Mongolie a finalement mis fin à cette spéculation. L'équipe de recherche internationale affirme que la bête était très grande, mesurant environ 11 m (36 pieds) de long et pesant six tonnes. Il avait une tête allongée avec un bec de canard et une grande voile bossue sur le dos.


Des kangourous géants et éteints n'ont probablement pas sauté Science en direct - 15 octobre 2014

Les ancêtres des kangourous des temps modernes, des marsupiaux géants au visage de lapin, ont peut-être marché debout sur deux pieds, sans aucun saut, selon une nouvelle étude. Ces énormes créatures, qui font partie de la famille éteinte des kangourous sthenurine, parcouraient autrefois l'outback australien il y a environ 100 000 à 30 000 ans. Mais il s'agissait probablement de mauvaises trémies, a déclaré la chercheuse principale Christine Janis, professeure d'écologie et de biologie évolutive à l'Université Brown de Rhode Island.


L'homosexualité et l'abus de la psychologie

L'homosexualité à travers l'histoire a été une question de dissimulation, d'adaptation ou de risque d'une expression ouverte de votre sexualité. Au cours des cent dernières années, il s'est heurté de front à la science relativement nouvelle de la psychologie.

Mes parents travaillaient tous les deux dans les soins psychiatriques dans les années 1960 et je me souviens d'un livre qu'ils avaient sur les hommes homosexuels intitulé – La perspective homosexuelle. C'était un travail classique de la psychologie d'après-guerre dont la plupart des gens se moqueraient maintenant.

Ce tome de psychologie sur l'homosexualité avait un chapitre involontairement hilarant intitulé Dans la rue la plus gay de la ville et il a détaillé, comme s'il décrivait les rituels d'accouplement d'une espèce animale, comment les hommes homosexuels se connectent.

Deux inconnus s'approchent avec précaution, puis un type pourrait dire « Dis, mon gars, avez-vous le temps ? » Apparemment, ils analyseraient ensuite comment l'autre personne tenait sa cigarette et sur la base de cela, ils décideraient s'il faut aller plus loin !

Ironiquement, cette étude de psychologie de 1953 était en fait une défense de l'homosexualité, mais vous avez du mal à le penser aujourd'hui. C'était une époque où les homosexuels américains étaient encore fermement dans le placard à quelques exceptions héroïques. Et le monde de la psychiatrie traitait toujours les relations homosexuelles comme un trouble.

Psychologie précoce et homosexualité

Revenez 50 ans en arrière et vous avez le travail le plus vendu sur la psychiatrie – Dégénérescence – par Max Nordau. Il pensait que les êtres humains dégénèrent progressivement du fait de l'urbanisation.

En écrivant dans les années 1890, alors que l'Europe connaissait un essor culturel et artistique, Nordau ne pouvait voir que la décadence et la destruction de l'esprit humain. Et il considérait la démonstration ouverte de l'homosexualité comme une grande partie du problème.

Il avait plusieurs cibles et l'une d'entre elles était Oscar Wilde. Nordau a été particulièrement offensé que Wilde ait descendu Pall Mall (une rue chic de Londres) dans l'après-midi vêtu d'un pourpoint et d'une culotte avec une barrette pittoresque sur la tête et un tournesol à la main.

Nordau, s'exprimant au nom de nombreux types conservateurs dans le monde de la psychologie, a rejeté avec colère cette expression très visible de l'homosexualité en la qualifiant de « manie antisociale de l'ego ».

S'habiller pour le plaisir est une maladie mentale !

Dans un abus assez curieux de la psychologie, Nordau tente de soutenir que l'habillement humain consiste principalement à exciter le sexe opposé afin d'encourager la procréation.

Parce que Wilde s'habille juste pour embêter les gens, il fait preuve d'une perversion de l'instinct de vanité. Dites cette phrase avec un accent germanique et vous capturez la saveur de Nordau !

La psychologie contre l'homosexualité d'Oscar Wilde

Et il poursuit : "Oscar Wilde admire apparemment l'immoralité, le péché et le crime". Nordau a été particulièrement choqué que lorsque Wilde a été interrogé sur le meurtre réel d'une femme appelée Helen Abercrombie, il a déclaré avec allégresse : « Oui, c'était une chose épouvantable à faire » mais elle avait des chevilles très épaisses« 8221.

Il attribue tout cela à l'ego incontrôlé de Wilde et, dans une observation plus sinistre, dit que Wilde est une aberration pathologique d'un instinct racial.

En vérité, Nordau n'était pas un grand psychiatre. En fait, il était un snob et un fanatique conservateur qui masquait ses préjugés dans la science à venir de la psychologie.

Mais, incroyablement, jusque dans les années 1960, l'homosexualité était encore considérée comme un trouble mental, certains l'associant au narcissisme et à un ego dysfonctionnel. L'American Psychiatric Association n'a voté qu'en 1973 pour déclassifier les relations homosexuelles comme une maladie mentale.

Et incroyablement, l'Organisation mondiale de la santé n'a supprimé l'homosexualité de sa classification ICD qu'en 1992. ICD signifie "orientation sexuelle ego-dystonique".

Nordau aurait approuvé ce classement ! Mais heureusement, le monde de la psychologie a raccommodé ses ponts ces jours-ci avec la réalité de l'homosexualité.


Nom de l'image : Les corps des tourbières 2 La description: Les corps des tourbières Droits d'auteur: © RTÉ Bibliothèque d'images RTÉ. Cette image peut être reproduite en format imprimé ou électronique à des fins promotionnelles seulement. Toute utilisation ultérieure de cette image doit être renégociée séparément avec RTÉ. L'utilisation est soumise à des frais à convenir selon la carte tarifaire en vigueur de la RTÉ Stills Library. Nom de l'image : Les corps des tourbières 1 La description: Les corps des tourbières Droits d'auteur: © RTÉ Bibliothèque d'images RTÉ. Cette image peut être reproduite en format imprimé ou électronique à des fins promotionnelles seulement. Toute utilisation ultérieure de cette image doit être renégociée séparément avec RTÉ. L'utilisation est soumise à des frais à convenir selon la carte tarifaire en vigueur de la RTÉ Stills Library. Nom de l'image : Les corps des tourbières 4 La description: Les corps des tourbières Droits d'auteur: © RTÉ Bibliothèque d'images RTÉ. Cette image peut être reproduite en format imprimé ou électronique à des fins promotionnelles seulement. Toute utilisation ultérieure de cette image doit être renégociée séparément avec RTÉ. L'utilisation est soumise à des frais à convenir selon la carte tarifaire en vigueur de la RTÉ Stills Library. Nom de l'image : Les corps des tourbières 3 La description: Les corps des tourbières Droits d'auteur: © RTÉ Bibliothèque d'images RTÉ. Cette image peut être reproduite en format imprimé ou électronique à des fins promotionnelles seulement. Toute utilisation ultérieure de cette image doit être renégociée séparément avec RTÉ. L'utilisation est soumise à des frais à convenir selon la carte tarifaire en vigueur de la RTÉ Stills Library.

Mercredi 19 juillet, 22h30

FAIT: Lorsque la pathologiste d'État, le Dr Marie Cassidy, a été appelée pour enquêter sur deux meurtres brutaux, son travail était plus difficile que d'habitude. Le meurtrier

Lorsque deux corps ont été découverts dans les tourbières préhistoriques d'Irlande il y a tout juste deux ans, il s'agissait de la première découverte de ce type en plus de cinquante ans. Mais qui étaient ces hommes ? Et comment sont-ils morts ?

Fin 2004, dans des parcelles isolées de terres agricoles près de Dublin, deux découvertes horribles ont été faites, des découvertes qui étonneraient la communauté archéologique mondiale. Deux corps anciens ont été exhumés d'une tourbière préhistorique, tous deux parfaitement conservés mais portant les traces de morts violentes. Un corps avait été décapité et avait perdu ses deux jambes, l'autre avait été brutalement attaqué – son crâne et son visage avaient été fracassés par une arme tranchante, le bas de son corps avait également disparu.

Ces deux visiteurs d'un autre âge étaient désormais sous le regard de la science et de la technologie du 21e siècle. Rien n'avait été vu comme ça auparavant. Avec un seul corps de tourbière trouvé au cours des cinquante dernières années, les experts en restes humains avaient abandonné tout espoir d'en trouver d'autres – jusqu'à maintenant. Trouver un corps aurait été remarquable, en trouver deux était étonnant et sans précédent ni parallèle.

Et c'est ainsi qu'une équipe d'experts s'est réunie pour examiner les preuves, dont le professeur Don Brothwell, un expert mondial des corps des tourbières, le scientifique danois Dr Neils Lynnerup, spécialisé dans la reconstruction CG de momies, et la pathologiste d'État irlandaise, le Dr Marie Cassidy.

Les fonctionnaires du Musée national d'Irlande ont joué un rôle clé dans l'enquête. Parmi eux se trouvait Isabella Mullhall, une jeune archéologue du National Museum of Ireland. Pendant 18 mois, The Bog Bodies a suivi Isabella à chaque étape de son enquête unique sur les sombres secrets du passé de nos ancêtres.
Isabella soupçonne que les corps sont celtiques et ont environ 2000 ans.

Mais qui étaient-ils ? Pourquoi sont-ils morts ? Et comment?

LE SAVIEZ-VOUS?
L'analyse médico-légale est cruciale pour rassembler les preuves. Chaque partie des corps des tourbières restantes fournit des indices le contenu de l'estomac révélera ce que les hommes ont mangé avant de mourir les molécules dans leurs cheveux établissent leur état de santé et leurs terribles blessures permettent une reconstruction graphique de leur mort.

Pic : Clonycavan Man, l'un des corps récemment découverts. Il avait été attaché, torturé et sauvagement assassiné. Il a d'abord semblé avoir environ 3 jours. En fait, il datait de plusieurs milliers d'années. Une réaction chimique dans leurs tombes marécageuses signifiait que plusieurs millénaires après ces meurtres brutaux, les médecins légistes pouvaient traiter l'affaire comme si elle s'était produite hier, examinant chaque détail de la chair, des cheveux et des tissus mous pour des indices sur la vie et la mort de ces deux personnes. Hommes.

Photo : La tête préservée du corps de la tourbière irlandaise de 2 300 ans, Clonycavan Man.

Photo : Isabella Mulhall, coordonnatrice du Irish Bog Bodies Project et Rolly Read Head of Conservation, tous deux du Musée national d'Irlande avec le corps démembré de la tourbière Oldcroghan Man.

Pic : La main du vieil homme Çroghan. Derrière se trouve la coordinatrice du Irish Bog Bodies Project Isabella Mulhall du National Museum of Ireland.


Télécharger maintenant!

Nous vous avons permis de trouver facilement un ebook PDF sans creuser. Et en ayant accès à nos ebooks en ligne ou en les stockant sur votre ordinateur, vous avez des réponses pratiques avec Murder On The Old Bog Road Gripping Irish Crime Fiction . Pour commencer à trouver Murder On The Old Bog Road Gripping Irish Crime Fiction, vous avez raison de trouver notre site Web qui contient une collection complète de manuels.
Notre bibliothèque est la plus grande d'entre elles qui compte littéralement des centaines de milliers de produits différents.

Enfin, je reçois cet ebook, merci pour toutes ces fictions criminelles irlandaises captivantes sur le meurtre sur la vieille tourbière que je peux obtenir maintenant !

Je ne pensais pas que cela fonctionnerait, mon meilleur ami m'a montré ce site, et c'est le cas ! Je reçois mon eBook le plus recherché

wtf ce grand ebook gratuitement ?!

Mes amis sont tellement fous qu'ils ne savent pas comment j'ai tous les ebooks de haute qualité qu'ils n'ont pas !

Il est très facile d'obtenir des ebooks de qualité)

tant de faux sites. c'est le premier qui a fonctionné ! Merci beaucoup

wtffff je ne comprends pas ça !

Sélectionnez simplement votre bouton de clic puis de téléchargement et remplissez une offre pour commencer à télécharger l'ebook. S'il y a un sondage, cela ne prend que 5 minutes, essayez n'importe quel sondage qui vous convient.


Les corps des tourbières : un véritable lien humain avec notre passé ancien

Voir la main détendue d'un homme allongé n'a rien de spécial... à moins qu'il n'ait 2400 ans et qu'il soit exposé dans une vitrine de musée en verre. Cette main incroyablement bien conservée et le torse d'apparence coriace auquel elle est attachée appartiennent à l'homme Oldcroghan. Daté d'environ 300 avant notre ère, il est l'un des célèbres corps de tourbière exposés au Musée national d'Irlande à Dublin.

Bien que légèrement morbide, je trouve les corps de tourbière fascinants. Contrairement aux ruines de pierre et aux artefacts de musée, les corps des tourbières sont un lien très humain avec notre passé ancien. C'étaient des gens comme nous vivant au quotidien dans un monde incertain qui ont eu la malchance de finir leurs jours préservés pour l'éternité dans une zone humide irlandaise.

Voici Tollund Man : un autre corps de tourbière célèbre qui a été découvert au Danemark. Son menton mal rasé rappelle vraiment l'état de conservation des moustaches vieilles de 2 000 ans !

Les tourbières sont un laboratoire naturel pour certaines expériences chimiques étranges. Leur combinaison de conditions froides, humides, acides et sans oxygène arrête non seulement la décomposition, mais en fait l'endroit idéal pour préserver la peau, les cheveux et les organes internes humains. Le processus chimique est complexe, et aussi effrayant que cela puisse paraître, les os sont dissous et les corps sont « tannés » – similaire au processus utilisé pour créer le cuir de peau d'animal traditionnel.

"Moitié terre, moitié eau et ouvertes sur les cieux, c'étaient des contrées vers l'au-delà. Pour ces personnes, les feux follets - des lumières fantomatiques vacillantes qui s'éloignent à l'approche - n'étaient pas les effets des gaz des marais causés par la végétation en décomposition. C'étaient des fées. –Smithsonian Magazine

Une grande partie de ce que nous savons sur les corps des tourbières est basée sur des suppositions éclairées et des conjectures scientifiques, et nous n'aurons peut-être jamais une compréhension claire de qui ils étaient ou pourquoi ils se sont retrouvés dans une tombe aquatique. Mais étant donné leur état de conservation étonnant, ces vestiges ont laissé des indices sur les gens et la vie à l'époque.

Il faut des équipes de scientifiques qualifiés, mais les techniques modernes et l'analyse détaillée aident à tirer des conclusions spécifiques sur le corps : sexe, âge, santé, régime alimentaire, statut social et cause du décès. Le contenu de l'estomac parfaitement conservé de Clonycavan Man indique non seulement Quel il a mangé pour son dernier repas, mais les céréales et les graines spécifiques nous disent à quelle période de l'année il est mort. De plus, sa coiffure extraordinaire, maintenue en place par un gel fabriqué à partir d'une résine de France ou d'Espagne, signifiait qu'il était une personne de statut élevé.

Vingt pour cent de l'Irlande est couverte de tourbières, et avec sa longue histoire de récolte de tourbe comme combustible, un certain nombre de découvertes y ont été faites. Mais les archéologues des zones humides ont eu du succès dans toute l'Europe du Nord, et étrangement, de nombreux corps ont eu une mort très violente.

Selon la pancarte de l'exposition du musée, l'homme Clonycavan a été « tué d'une série de coups à la tête, probablement d'une hache. Il a également subi une coupure de 40 cm de long à l'abdomen suggérant une éviscération.

D'autres corps avaient été étranglés, pendus, poignardés et frappés à la tête : un véritable menu de meurtriers. Dans la communauté professionnelle, cette sauvagerie horrible est appelée « exagération » et c'est l'un des plus grands mystères auxquels sont confrontés les scientifiques. Pourquoi exactement ces morts de l'âge du fer étaient-elles si violentes ? Était-ce une dure leçon pour les autres criminels, un sacrifice rituel pour apaiser les dieux, ou simplement un meurtre brutal ?

Photo d'un corps de tourbière in situ Nederfrederiksmose Man, également connu sous le nom de Frederiksdal Man et Kragelund Man, trouvé le 25 mai 1898 à Fattiggårdens mose près du village de Kragelund, au nord-ouest de Silkeborg, au Danemark. La découverte date de 1099 après JC. Cette image a été prise en 1898 lors des fouilles, ce qui la rend vieille de plus de 100 ans. It is the first known photo of a bog body.

In our world wetlands are considered an essential component for maintaining a healthy environment. But obviously, in our ancient past bogs were powerful and mysterious places for very different reasons. And though we may never solve the mystery, it’s an intriguing part of our history, and the real human connection makes it even more meaningful.

Happy Trails and Good Health,

Right hand of the Danish bog body known as Grauballe Man, discovered in 1952.


Amongst the solitary bodies found scattered across the peat bogs of Europe are a number of adult women. The oldest female bog body is Luttra woman, a Scandinavian woman dating from the Copper Age between 3105 and 2935BC. Luttra woman was in healthy when she died. Although most of her soft tissues have gone, her stomach remained, preserving her last meal of raspberries, suggesting she died in late summer.

Luttra woman was around 20-25 years old when she died. Some of the female bog bodies, however, were younger. When she died in the Netherlands sometime between 54Bc and 128AD, Yde girl was only sixteen years old. However, the youngest bog body was Rost Girl from Germany. Discovered in 1926, she died around 200BC when she was just three years old. Her remains were lost during the Second World War, so no further information is known about her death. However, other, if slightly older children have also been found in the bogs.

Kayhausen boy was between 7-8 years of age when he was discovered in a bog in Lower Saxony, Germany. The child suffered from an infected hip that would have disabled him. His end was not kind. Although he was wrapped in a woolen shawl and the remains of a calfskin cloak before burial in the bog, someone had stabbed Kayhausen boy to death.

Kayhausen&rsquos death has only ever been seen as tragic. However, some of the female bodies have been ‘romanticized,&rsquo with their remains being linked to myths and legends until science revealed the truth. Peat cutters discovered the well-preserved body of Haraldskjaer woman in 1835. The body was that of a well-preserved middle-aged woman, with high cheekbones and long dark hair who had been clamped to the bog by staves through her knees and elbows.

Imagination immediately took over. Danish Historian Niels Matthias Peterson declared the body to be that of the legendary Queen Gunhild of Norway who had died in the tenth century. Gunhild had reputedly married King Harald of Denmark but no sooner had she arrived at her new kingdom she was killed by him for her a cruel, domineering ways. However, once the body was dated, it became clear that the woman could not be Queen Gunhild- because she had died in 490BC.

The reanalysis of Haraldskjaer woman also revealed other interesting information about her life. For she had a connection with ‘foreign&rsquo places- as did other bog bodies.


4000 Year-Old Irish bog body is the oldest, probably suffered a violent death

Photos via the BBC, both of Cashel Man. The photo to the right is a CT scan of the remains to the left.

According to the BBC, “Cashel Man” is the mummified remains of a man who died a brutal death. The remains were discovered by a peat-cutter in the Cashel bog in Ireland’s County Laois in 2011. New research from the National Museum of Ireland suggests that the remains are 4,000 years old, which makes it the oldest “bog body” discovered, predating King Tut by about 500 years. I’m reading different coverage on this. The BBC has the most recent story and says it’s the “world’s oldest.” Earlier reporting says Cashel Man is “Europe’s oldest bog body with skin in tact” (Discovery News and LiveScience).

Cashel Man was a young adult male, who was killed and placed in the bog in a flexed position around 2,000 BC. About the time of his death, his arm was cut, and he was repeatedly stabbed in the back. Because they didn’t recover his head and chest, researchers cannot conclusively say what killed him.

Eamonn (Ned) Kelly, keeper of Irish antiquities at the National Museum of Ireland, argues that Cashel Man was a king who fell victim to human sacrifice. Kelly says that ancient Irish kings were held personally responsible for any natural disasters, dead crops or cattle, and could be sacrificed to the goddess and replaced-this had to be the hardest to recruit for. As evidence of this, Kelly points to the fact that Cashel Man was young (between 25 and 40 years old), and his body was found in a bog that formed a tribal boundary, near a hill where he would have been crowned.

Kelly claims this fits a pattern found in two other bodies, Clonycavan Man and Old Croghan Man, both on display at the National Museum of Ireland. Clonycavan Man died between 392 and 201BC, and suffered injuries to his skull and nose. Like Cashel Man, he was found by peat cutter, so his arms, hands, lower abdomen, and legs are missing. Old Croghan Man died between 392 and 201BC. This bog body has defensive wounds to his upper arm, has stabbed wounds in the chest and neck, was decapitated and cut in half. Due to this overkill researchers are missing most of his body, only his arms and chest were recovered. Kelly says both men had their nipples cut as part of the ritual sacrifice because sucking a king’s nipples was a gesture of submission in ancient Ireland. If the nipples were cut or removed, then he couldn’t rule.Wouldn’t bowing be easier? Kissing a ring?

There are a couple of issues with Kelly’s theory. First Cashal Man predates Clonyvacan Man and Old Croghan Man by 1500 years, and was likely part of a different culture. Cashel Man dates to the Bronze Age, while the latter two were part of the Celtic culture in Ireland, which emerged in the Iron Age around 500 BC. Also Cashel Man is missing his chest and nipples, so researchers don’t know if he suffered similar nipple wounds to Clonyvacan Man and Old Croghan Man.


DNA From a Cigarette Butt Leads to Arrest in a 25-Year-Old Murder Case

An Idaho man pleaded guilty to a 1992 murder case on April 12 after DNA from a cigarette butt linked him to another unsolved murder case.

Lee Miller, 54, was arrested on Jan. 2 based on DNA evidence that linked him to the murder of his 57-year-old friend Marilyn Hickey, said the Boise Police Department in a statement.

On Sept. 8, 1992, the bartender at Drift Inn Tavern had seen Hickey with a red-haired man. The duo had left the place after a game of pool at about 2 a.m.

Days later paramedics had to breach a window to reach inside Hickey’s studio apartment in Bremerton, Washington.

#BREAKING Lee Miller officially pleads guilty in the cold case murder of Marilyn Hickey in Bremerton in 1992. Now he heads to Idaho to plead guilty in the 1994 murder of Cheryle Barratt in Boise. 4pm on #komonewd pic.twitter.com/q1MavGykQW

— Keith Eldridge (@KeithKOMO4) April 12, 2019

They found her half-naked and strangled on her living room floor, reported the Washington Post.

For the next 25 years, police were unable to find the red-haired man present with Hickey at the bar. The police didn’t realize that all this time they had a clue inside their file.

Inside Hickey’s purse, police had found a phone number on a scrap of paper that turned out to be the contact of the red-haired man’s friend. This man, a McDonald’s employee by the name of Mike told police that he had introduced Miller to Hickey.

A cigarette butt and an old scrap of paper led to an arrest in a 26-year-old unsolved killing https://t.co/xbOKp7XfFf

— Jeffrey Levin (@jilevin) January 8, 2019

After this, another tipster told police that at times he saw Miller going home with Hickey. However, according to the Washington Post, the police were not able to connect these pieces of the puzzle early on in their investigation.

In 2017, Miller’s connection with Hickey’s murder case became clearer. His name surfaced again in the 1994 fatal stabbing and murder of a 49-year-old woman named Cheryle Barratt in Boise, Idaho.

In Barratt’s case, Miller’s name surfaced only after a confidential informant told police that Miller had admitted to killing Barratt. The police didn’t take it seriously and arrested another man who was released after two months due to a lack of evidence.

Boise man charged in 1992 Washington homicide, suspect in 1994 Boise cold case death – City of Boise – https://t.co/bQyxo1lbXO

— Baize&Graham (@8DropsOfBlood) January 6, 2019

During this time the detectives in Garland and Boise started to trace Miller’s movements. Unlike in the 1990s, DNA testing is available these days and the police wanted to collect his DNA. They waited until Feb. 1, 2018, when Miller walked out of his home smoking a cigarette and police picked up the cigarette butt he had tossed.

The DNA on the cigarette butt gave police the evidence that linked Miller to Hickey’s murder.

A motive behind the killing has yet not been discovered and Miller will next move to Idaho to plead guilty in Barratt’s killing, according to KOMO News.

DNA does it again. A man just pleaded guilty to a 1992 cold case murder in Bremerton. Lee Miller is also tied to a cold case killing in Boise.https://t.co/TeM7Y4T6jJ

— KOMO News (@komonews) April 13, 2019

That investigation is ongoing, said the police.

“This is a significant achievement for the Boise Police Department and the Bremerton Police Department, as we were able to use advancements in technology and coordinated investigative efforts to make strides in two decadeslong investigations,” said Boise Police Sgt. Justin Kendall in the statement.

“Our detectives have worked for years to make progress on these investigations to help find answers for our community and justice for the victims,” he said.


Voir la vidéo: Autopsie dun meurtre - Saison 3