8 choses que vous ne savez peut-être pas sur les trains

8 choses que vous ne savez peut-être pas sur les trains


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

1. Le terme « cheval-vapeur » est à l'origine un outil de marketing.

James Watt n'a pas inventé la machine à vapeur, mais il a créé la première machine moderne au monde et a développé les moyens de mesurer sa puissance. Dans les années 1760, l'inventeur écossais a commencé à bricoler une version antérieure du moteur conçu par Thomas Newcomen. La conception de Newcomen nécessitait un refroidissement et un réchauffage constants, gaspillant de grandes quantités d'énergie. L'innovation de Watt était d'ajouter un condenseur séparé, améliorant considérablement l'efficacité du moteur. Vendeur avisé, Watt savait qu'il avait besoin d'un moyen de commercialiser son nouveau produit. Il a calculé la puissance qu'un seul cheval travaillant dans un moulin pouvait produire sur une période de temps (bien que de nombreux scientifiques pensent maintenant que ses estimations étaient beaucoup trop élevées), un chiffre qu'il a surnommé « puissance ». En utilisant cette unité de mesure, il a ensuite trouvé un chiffre qui indiquait combien de chevaux un seul de ses moteurs pouvait remplacer. Le stratagème de vente a fonctionné - nous utilisons encore le terme « puissance » aujourd'hui - et ses moteurs sont rapidement devenus la norme de l'industrie, conduisant directement à l'invention de la première locomotive à vapeur en 1804.

2. La première locomotive à vapeur américaine a perdu une course contre un cheval.

En 1827, le Baltimore and Ohio Railroad est devenu la première entreprise américaine à obtenir une charte pour le transport de passagers et de marchandises. Cependant, l'entreprise a eu du mal à produire une machine à vapeur capable de se déplacer sur un terrain accidenté et accidenté, en s'appuyant plutôt sur des trains tirés par des chevaux. Entre l'industriel Peter Cooper : Cooper, qui n'était pas par hasard propriétaire de vastes terres sur le tracé proposé du chemin de fer (dont la valeur augmenterait considérablement si le chemin de fer réussissait), a proposé de concevoir et de construire un tel moteur. Le 28 août 1830, le moteur de Cooper, qu'il appelait le « Tom Thumb », faisait l'objet d'essais sur les pistes B&O près de Baltimore lorsqu'un train tiré par des chevaux s'est arrêté à côté et a défié Cooper (et « Tom Thumb ») à une course. Cooper a accepté, et la course était lancée. Le moteur à vapeur a rapidement rugi en tête, mais lorsqu'une courroie s'est détachée, elle a été forcée de se retirer et le cheval a franchi la ligne d'arrivée en premier. Cependant, les dirigeants de B&O, impressionnés par la puissance et la vitesse massives dont le moteur de Cooper s'était montré capable, ont pris la décision de convertir leur nouveau chemin de fer en vapeur. Le B&O est devenu l'un des chemins de fer les plus prospères des États-Unis, et Cooper (avec sa nouvelle fortune) s'est lancé dans une carrière d'investisseur et de philanthrope, faisant don de l'argent à la Cooper Union for the Advancement of Science and Art de New York.

3. Les trains ont aidé le Nord à gagner la guerre de Sécession.

Tout au long de la guerre, les chemins de fer ont permis le transport rapide d'un grand nombre de soldats et d'artillerie lourde sur de longues distances. L'une des utilisations les plus importantes des trains est survenue après la bataille de Chickamauga en septembre 1863, lorsqu'Abraham Lincoln a pu envoyer 20 000 troupes de remplacement indispensables à plus de 1 200 milles de Washington, DC à la Géorgie (en seulement 11 jours) pour fortifier les forces de l'Union. —le mouvement de troupes le plus long et le plus rapide du XIXe siècle. Le contrôle du chemin de fer dans une région était crucial pour le succès militaire, et les chemins de fer étaient souvent la cible d'attaques militaires visant à couper l'ennemi de ses approvisionnements. Le général de l'Union William Tecumseh Sherman s'est montré particulièrement habile dans l'art du sabotage des chemins de fer. Au cours de sa tristement célèbre « Marche » à travers la Géorgie et les Carolines, ses hommes ont détruit des milliers de kilomètres de rails confédérés, laissant des tas de fer chaud et tordu que les sudistes appelaient avec lassitude « les cravates de Sherman ».

4. L'assassinat d'Abraham Lincoln a contribué à faire connaître les voyages en train.

George Pullman, qui s'était fait un nom dans les années 1850 en tant qu'ingénieur autodidacte et déménageur de bâtiments à Chicago, a commencé à bricoler l'idée d'une « voiture-lits » confortable après un trajet en train particulièrement inconfortable dans le nord de l'État de New York. En 1863, il avait produit ses deux premiers modèles, le Pioneer et le Springfield, du nom de la ville natale de l'Illinois du président de l'époque Abraham Lincoln. Les voitures Pullman étaient en effet confortables, mais elles étaient également d'un prix prohibitif et peu de compagnies de chemin de fer étaient intéressées à les louer - jusqu'à l'assassinat du président Lincoln en avril 1865. Après la mort de Lincoln, une voiture Pullman a été utilisée dans le cadre du cortège qui a voyagé à travers plusieurs pays du Nord villes avant de ramener son corps dans l'Illinois. Le train funéraire a fait la une des journaux, et lorsque Pullman a également prêté temporairement une de ses belles voitures-lits à Mary Todd Lincoln en deuil, la publicité a afflué. Deux ans plus tard, il a créé la Pullman Palace Car Company, qui allait révolutionner voyage en train à travers le monde. Curieusement, à la mort de Pullman en 1897, son remplaçant à la tête de l'entreprise n'était autre que Robert Todd Lincoln, le fils aîné du président assassiné.

5. La première agence de voyages au monde a vu le jour grâce à un voyage en train.

En 1841, l'Anglais Thomas Cook, un pasteur baptiste, organisa une excursion en train pour 540 paroissiens pour assister à une réunion de tempérance à Londres. Cook a négocié un tarif fixe pour les passagers, y compris les billets et un repas. Le voyage a connu un tel succès qu'il a étendu ses opérations, d'abord au Royaume-Uni, puis aux États-Unis et en Europe, offrant aux passagers des forfaits complets comprenant le transport, l'hébergement et les repas. En 1873, l'agence, maintenant connue sous le nom de Thomas Cook and Son, a lancé un horaire ferroviaire international, toujours publié aujourd'hui, et en 1890, elle vendait plus de 3 millions de billets de train par an.

6. Les chemins de fer nous ont également donné des fuseaux horaires standardisés.

La Grande-Bretagne a adopté un système de temps standardisé en 1847, mais il a fallu près de 40 ans de plus avant que les États-Unis ne rejoignent le club. L'Amérique fonctionnait toujours à l'heure locale, qui pouvait varier d'une ville à l'autre (et au sein des villes elles-mêmes), ce qui rendait la planification des heures d'arrivée, de départ et de connexion presque impossible. Après des années de lobbying pour une heure standardisée, des représentants de tous les grands chemins de fer américains se sont réunis le 11 octobre 1883, pour ce qui est devenu la Convention générale du temps, où ils ont adopté une proposition qui établirait cinq fuseaux horaires à travers le pays : Eastern, Central, Montagne et Pacifique. Le plan prévoyait à l'origine un cinquième fuseau horaire, l'Intercontinental, qui a été institué plusieurs années plus tard et est devenu l'heure de l'Atlantique. À midi le 18 novembre, l'observatoire naval des États-Unis a envoyé un signal télégraphique marquant 12 h 00 HE, et les bureaux des chemins de fer des villes et villages du pays ont calibré leurs horloges en conséquence. Cependant, ce n'est qu'en 1918 que l'heure d'hiver est devenue la loi officielle du pays, lorsque le Congrès a adopté une loi reconnaissant le système de fuseau horaire (et instituant une nouvelle « heure d'été » conçue pour conserver les ressources pour l'effort de guerre de la Première Guerre mondiale) .

7. Les miles de voies ferrées aux États-Unis ont atteint leur apogée en 1916.

Il n'a pas fallu longtemps pour que les chemins de fer s'implantent aux États-Unis. La même année où le « Tom Thumb » a perdu sa course, il n'y avait que 23 milles de voies ferrées aux États-Unis. Mais en 20 ans, il y en avait plus de 9 000, lorsque le gouvernement américain a adopté son premier Railroad Land Grant Act, conçu pour attirer les colons dans les régions sous-développées du pays. Au début de la guerre civile en 1861, il y avait 30 000 milles (plus de 21 000 d'entre eux dans le Nord), et les lobbyistes réclamaient un système transcontinental à travers le pays. Le nombre de kilomètres de chemin de fer a continué de grimper jusqu'à atteindre son apogée en 1916. Cette année-là, il y avait plus de 250 000 kilomètres de voies, assez pour atteindre la Lune depuis la Terre.

8. Les trains à grande vitesse d'aujourd'hui peuvent atteindre 300 mph.

Lorsque l'Anglais Richard Trevithick a lancé la première locomotive à vapeur pratique en 1804, sa vitesse moyenne était inférieure à 10 mph. Aujourd'hui, plusieurs lignes ferroviaires à grande vitesse roulent régulièrement 30 fois plus vite. Lorsque les premiers Shinkansen ou « trains à grande vitesse » du Japon ont ouvert leurs portes pour coïncider avec les Jeux olympiques de Tokyo en 1964, ils étaient capables de rouler à des vitesses supérieures à 130 mph. Au cours des 40 années qui ont suivi, la vitesse maximale de ces trains n'a cessé d'augmenter, avec un record mondial de vitesse actuel de 361 mph. Le Japon n'est cependant plus seul dans le département des trains à grande vitesse : la France, la Chine et l'Allemagne exploitent tous des trains capables d'atteindre des vitesses extrêmes similaires, et des projets sont actuellement en cours aux États-Unis pour construire une ligne ferroviaire à grande vitesse reliant les villes californiennes. de San Francisco et Anaheim.


13 choses que vous ignorez peut-être Ailes

En 1990, l'Amérique qui regarde la télévision a été introduite dans la petite île de Nantucket dans le Massachusetts lorsque Ailes– la série nominée aux Emmy à l'aéroport sur un couple de frères pilotes essayant de lancer une compagnie aérienne à un seul avion dans une destination saisonnière – a fait ses débuts sur NBC. Voici 13 choses que vous ignorez peut-être sur la comédie de haut vol, à l'occasion du 20e anniversaire de la finale de sa saison.

1. AILES EXISTE DANS LE MÊME UNIVERS QUE TCHIN TCHIN ET FRASIER.

Ce n'est pas un hasard si Ailes est la version aéroport de À votre santé, car ses co-créateurs—David Angell, Peter Casey et David Lee—ont passé plusieurs années à travailler ensemble sur la série bien-aimée sur le bar où tout le monde connaît votre nom. Bien que ce ne soit pas un spin-off, Ailes en vedette plusieurs liens avec les deux À votre santé et Frasier (une autre création Angell-Casey-Lee). Rebecca Howe, Norm Peterson, Cliff Clavin, Frasier et Lilith Crane sont tous apparus sur Ailes au cours des années.

2. GEORGE CLOONEY VOULAIT ÊTRE BRIAN HACKETT.

Quatre ans avant de décrocher le rôle de changement de carrière du Dr Doug Ross sur urgence, George Clooney a auditionné pour jouer le rôle du playboy enjoué Brian Hackett. David Duchovny et Hank Azaria faisaient partie des autres acteurs considérés pour le rôle, qui est finalement allé à Steven Weber.

3. BRYAN CRANSTON A ESSAYÉ POUR LE RLE DE JOE HACKETT.

Le futur Walter White a auditionné pour incarner Joe Hackett, le propriétaire sournois de Sandpiper Air. Daniel Stern et Nick Cassavetes ont également essayé, mais Tim Daly a eu le rôle.

4. TIM DALY N'A APPRÉCIÉ LA SÉRIE QUE DES ANNÉES PLUS TARD.

Dans une interview de 2014 avec L'A.V. club, Daly a admis que « comme beaucoup de gens, je n'avais pas vraiment apprécié Ailes jusqu'à récemment. Bien qu'il dise qu'il a passé un bon moment à filmer la série et qu'il a travaillé avec beaucoup de gens talentueux, il était frustré par le fait que « cela n'a pas eu de très bonnes critiques, et ce n'était pas, genre, branché, vous savez ? Ce n'était pas Seinfeld, ce n'était pas Amis, ça n'avait pas vraiment la réputation d'être une émission « chaude », et ça m'a un peu fait me sentir un peu mal. Je me suis dit : « Hé, comment se fait-il que personne n'aime ce spectacle ? » Eh bien, rétrospectivement, étant éloigné de plusieurs années, j'y repense, et ce spectacle était vraiment génial ! C'est hilarant! Et nous étions très bien. Nous étions vraiment drôles. Je ne sais pas pourquoi nous n'avons pas obtenu le crédit que nous méritions à l'époque. Mais c'est étrange, maintenant les gens le considèrent comme une émission de télévision classique. Les critiques, peut-être pas, mais les citoyens ou quiconque semble penser que c'était l'un des plus grands de tous les temps. À l'époque, personne ne s'en souciait vraiment. »

5. LA SUR DE DALY, TYNE, EST L'UN DES DEUX ACTEURS À ÊTRE RECONNU POUR LE SPECTACLE.

Daly a un point sur la réception critique originale de la série. Bien qu'il présente un jeu et une écriture de premier ordre, Ailes n'a reçu qu'un total de trois nominations aux Emmy Awards, une pour Outstanding Makeup en 1996 et les autres en 1992 pour les stars invitées Kelsey Grammer (jouant Frasier Crane) et Tyne Daly (la sœur de Tim) pour son apparition dans un épisode en tant que Mimsy Borogroves.

6. LE CLUB CAR EST UN VRAI LIEU.

Le Club Car est un lieu de prédilection après le travail pour les Ailes gang. Et s'il n'a pas été filmé sur place, il s'agit bel et bien d'un véritable lieu que l'on peut visiter en personne (en saison, bien sûr).

7. TOM NEVERS FIELD EST AUSSI RÉEL. MAIS CE N'EST PAS UN AÉROPORT.

est un Tom Nevers Field sur Nantucket, mais c'est un parc, pas un aéroport. L'aéroport commémoratif de Nantucket est l'endroit où vous entrerez et sortirez pour une visite.

8. VOUS POUVEZ VRAIMENT VOLER SUR L'AVION DE SANDPIPER.

L'avion Sandpiper qui figure dans le générique d'ouverture et de clôture de la série, le N121PP, est toujours opérationnel et fait partie de la flotte de Cape Air. Le slogan de la compagnie aérienne ? "Nous sommes vos ailes."

9. LE RLE D'HELEN A ÉTÉ ÉCRIT POUR PERI GILPIN.

Le personnage de Crystal Bernard, Helen Chapel, a été écrit à l'origine sous le nom d'Helen Trionkis et destiné à Peri Gilpin. "Oui, Helen dans le premier jet était Helen Trionkis, une beauté sombre d'origine grecque", a partagé David Lee en 2010. "Notre premier choix était Peri Gilpin. [NBC President Brandon] Tartikoff pensait qu'elle n'était pas encore prête à diriger une série.

10. TARTIKOFF LAISSAIT AUX PRODUCTEURS D'EXPLIQUER L'ACCENT D'HELEN.

Bien qu'elle joue un insulaire indigène, Helen Chapel a un accent du sud assez épais pour un habitant de la Nouvelle-Angleterre. "[Tartikoff] a présenté Crystal et nous a laissé le soin de déterminer l'accent", se souvient David Lee. «Je ne me souviens pas du complot alambiqué boiteux que nous avons inventé pour expliquer l'accent, mais après n'avoir convaincu personne, il a vite été oublié. Je me souviens qu'elle est venue rencontrer Peter, David et moi le matin après qu'elle eut failli être tuée par une fuite de CO2 dans la bande-annonce de sa loge sur un film qu'elle tournait. Maintenant, c'est un soldat.

11. PERI GILPIN FRASIER LE PERSONNAGE A UN AILES LIEN.

Par le temps Frasier créé en 1993, Angell, Casey et Lee ont pu vendre le réseau sur les principales capacités de la femme de Gilpin. Et son personnage dans cette émission, la productrice de radio Roz Doyle, porte en fait le nom de l'un des producteurs de Ailes, décédée d'un cancer du sein en 1991.

12. LA PARTIE DE LOWELL A ÉTÉ ÉCRITE SPÉCIFIQUEMENT POUR L'ÉGLISE THOMAS HADEN.

Bien qu'il soit à peine un nom bien connu, les créateurs de Ailes a écrit le rôle de l'idiot savant mécanicien Lowell Mather spécialement pour le futur candidat aux Oscars Thomas Haden Church. En 1995, alors qu'il annonçait son départ de la série, Church expliqua que "Je ne veux pas toujours être connu sous le nom de Lowell", notant que "Le personnage était basé directement sur un gars dans lequel j'ai joué À votre santé.» Ce serait le personnage de Gordie Brown, qui a fait une apparition ponctuelle lors de À votre santé' huitième saison.

13. JOHN RITTER A JOUÉ L'EX-MARI DE SA FUTURE FEMME.

En 1996, John Ritter a fait une apparition sur Ailes comme Stuart Davenport, l'ex-mari de la sœur d'Helen, Casey Chapel Davenport, qui a été joué par Amy Yasbeck. Trois ans plus tard, Ritter et Yasbeck se sont mariés.


Big Ben est sans doute le monument le plus célèbre de Londres. Étonnamment, il est en fait censé porter le nom de ‘The Clock Tower’, tandis que ‘Big Ben’ est le nom de la cloche. N'hésitez pas à ennuyer vos amis et votre famille avec ce fait si jamais vous faites un tour de Londres.

Malgré la croyance populaire, il n'est pas illégal de mourir au Parlement. Bien qu'il soit illégal d'entrer dans les Chambres du Parlement en portant une armure. Selon gov.uk :

‘Le problème de la mort au Parlement semble provenir de l'idée que toute personne qui meurt dans un palais royal est éligible à des funérailles nationales. Nous n'avons pas été en mesure de retracer une telle loi, et les autorités de la Chambre des communes non plus.

Organiser une visite aux Chambres du Parlement ici.


Les Saguaros sont tout à fait les personnages

« Maintenant, attendez une minute », j'entends déjà certains d'entre vous dire. « Comment ça, les saguaros ont du caractère ? Les saguaros sont des cactus. Ils ne font pas de personnage.

Bien sûr qu'ils le font. Pensez-y. Chaque saguaro commence par la même forme qu'une simple colonne. Ensuite, ils deviennent créatifs. Et bon sang, ils deviennent créatifs ! C'est ce que j'aime chez eux.

J'ai visité le parc national de Saguaro à Tucson pendant la saison de floraison du saguaro et j'ai été impressionné par la variété de saguaros. Amoureux. Un visionnaire. BFF. Saguaros avec de grands cheveux. Il y avait même un flingueur. J'avais l'impression d'observer les gens dans le métro de New York, en plus piquant.

Vous ne me croyez toujours pas ? Découvrez les photos ci-dessous. Ce sont mon genre de personnes. Je veux dire saguaros. Qui a besoin d'arbres quand vous en avez ?


8 choses que vous ne saviez pas que la sécurité sociale pouvait faire pour vous

par Andy Markowitz, AARP, 10 septembre 2020 | Commentaires: 0

En espagnol | Pour de nombreuses personnes, la fonction de la sécurité sociale commence et se termine par un paiement mensuel. Et pour être sûr, veiller à ce que les prestations soient versées à temps et dans leur intégralité à des dizaines de millions de personnes âgées, de personnes handicapées et de membres de leur famille 12 fois par an est le travail de l'agence.

Mais au cours de son histoire, la Social Security Administration (SSA) a ajouté de nombreux services spéciaux pour aider les clients (c'est vous et moi) à faire face à des problèmes médicaux, familiaux et financiers urgents. Voici quelques-unes des choses moins connues que la sécurité sociale peut faire pour vous.

1. Demandes d'indemnisation accélérées

Il faut environ quatre mois au SSA en moyenne pour traiter les demandes de prestations d'invalidité. Et ce n'est que la demande initiale, cela peut prendre plusieurs mois, voire des années, pour faire appel d'une réclamation qui a d'abord été rejetée.

De telles attentes peuvent être particulièrement difficiles pour les personnes atteintes de maladies graves ou qui s'aggravent. C'est pourquoi l'ASS a créé le programme d'allocations de compassion, une liste de 242 problèmes médicaux graves qui, par définition, répondent aux normes de la sécurité sociale en matière d'invalidité. Les demandes d'assurance-invalidité de la sécurité sociale (SSDI) ou de revenu de sécurité supplémentaire (SSI) impliquant ces conditions sont automatiquement signalées pour un traitement accéléré et peuvent être approuvées en quelques jours.

En savoir plus sur les allocations de compassion et d'autres moyens par lesquels la sécurité sociale peut accélérer les décisions en matière d'invalidité.

2. Bénéficiaires représentatifs

Tous les bénéficiaires de la sécurité sociale ne sont pas en mesure de gérer leurs propres versements de prestations. Certains ont des troubles cognitifs ou des troubles du développement, certains sont de jeunes enfants. Dans de tels cas, la Sécurité sociale peut désigner quelqu'un pour servir de représentant bénéficiaire du bénéficiaire.

Un bénéficiaire représentatif a le pouvoir de recevoir les prestations d'une autre personne et de les utiliser pour répondre aux besoins essentiels de cette personne, tels que la nourriture, le logement et les soins de santé. Il s'agit généralement d'un membre de la famille ou d'un ami, mais des organisations telles que les maisons de soins infirmiers peuvent également remplir le rôle. C'est un travail sérieux qui nécessite de la diligence : la sécurité sociale tient les bénéficiaires responsables de la façon dont ils dépensent les fonds de prestations, et il leur est strictement interdit d'utiliser l'argent pour leur propre usage.

En savoir plus sur la façon de devenir et de servir en tant que bénéficiaire de la sécurité sociale.

3. Aide avec les coûts des médicaments de Medicare

Extra Help, un programme géré par la sécurité sociale et les Centers for Medicare & Medicaid Services (CMS), peut réduire les dépenses de médicaments sur ordonnance pour les bénéficiaires de Medicare à faible revenu jusqu'à 5 000 $ par an. L'aide peut être affectée aux primes, franchises et quotes-parts liées à un régime d'assurance-médicaments Medicare.

Le programme est ouvert aux résidents des 50 États et du District de Columbia qui sont inscrits à Medicare Part A et/ou Medicare Part B et dont le revenu ne dépasse pas 19 140 $ pour un individu ou 25 860 $ pour un couple marié vivant ensemble. Il existe également des limites strictes sur les actifs financiers tels que l'épargne, les investissements et la propriété.

Vous pouvez demander une aide supplémentaire en ligne ou par téléphone au 800-772-1213. Vous trouverez des informations détaillées dans la brochure de la sécurité sociale "Comprendre l'aide supplémentaire avec votre régime d'assurance-médicaments sur ordonnance Medicare".

4. Traduction et interprétation

Comme tout le monde, les personnes qui parlent peu ou pas anglais peuvent avoir besoin de parler au personnel de la sécurité sociale des avantages ou d'autres préoccupations. Pour résoudre ce problème, la Sécurité sociale fournit des services d'interprétation gratuits à toute personne qui demande ou montre un besoin d'assistance linguistique.

Les langues que l'agence peut traduire lors d'un appel téléphonique ou d'une visite au bureau sont l'arabe, l'arménien, le chinois, le farsi, le français, le grec, le créole haïtien, le hmong, l'italien, le coréen, le portugais, le polonais, le russe, le somali, l'espagnol, le tagalog et le vietnamien. Pour demander un interprète, appelez la Sécurité sociale au 800-772-1213. SSA fournit également des documents écrits en plusieurs langues sur son site Web.


5 anciennes copies VHS de films horribles

Les formats audio/visuels se démodent si vite que le DVD semble maintenant pittoresque, et nous avons en quelque sorte complètement ignoré le Blu-ray. Mais, là où les hipsters deviennent nostalgiques des disques vinyle, il n'y a pas d'appréciation rétro équivalente pour le VHS. Le premier format de vidéo domestique semblait être un miracle à l'époque, mais les cassettes se sont rapidement usées, tout comme les lecteurs (levez la main si vous êtes assez vieux pour vous rappeler avoir dû ajuster le "tracking" sur votre location de film). De la qualité horrible à l'emballage en carton bon marché, votre pile de vieilles VHS est quelque chose que vous pouvez être sûr que même les voleurs les plus désespérés laisseront derrière eux. Encore .

Le prix à payer : 700 $ (ou plus)

Les collectionneurs paient des sommes impressionnantes pour de vieilles bandes, surtout si elles sont rares, et surtout s'ils sont mauvais. Pour certains, l'aspect granuleux et détérioré d'un vieux film VHS est plus proche de la vision originale d'un réalisateur de film B, et parce qu'une quantité importante de cette merde en direct sur vidéo ne verra jamais de sortie DVD, la course est lancée pour collecter et chérissons notre héritage cinématographique douteux.

Par exemple, en 2011, un vendeur sur eBay a réussi à arracher près de 700 $ pour une copie VHS d'un film intitulé Contes de la zone Quadead, un film d'horreur de 1987 qui est sorti directement en VHS et qui a apparemment quelque chose à voir avec un clown zombie de l'enfer. La bande est considérée comme le Saint Graal des amateurs de VHS en raison de sa rareté et de son intrigue terrible et absurde. Dan Kinem, réalisateur d'un documentaire sur les collectionneurs de VHS, pense qu'il pourrait rapporter jusqu'à 2 000 $ aujourd'hui, ce qui représente probablement environ 1 000 fois plus d'argent que le film réel jamais réalisé lorsqu'il était nouveau.

Puis il y a Hack-O-Lanterne, un film slasher maladroit de 1988 le plus remarquable pour être le dernier rôle au cinéma pour le gars qui a joué le barman dans Coureur de lame, qui est apparemment un gros problème parmi un groupe restreint de cinéphiles. Celui-ci a remporté un peu plus de 200 $ sur eBay, ce qui est impressionnant compte tenu des enchères commencées à moins de 10 $. Donc, si vous êtes un fan de schlock dont la collection de VHS pourrit dans votre grenier depuis que vous avez économisé pour un lecteur DVD, vous pourriez être assis sans le vouloir sur un trésor. Il y a des gens plus fous que vous, et ils sont apparemment vraiment riches ?

En relation: Les copies physiques de jeux vidéo seront la prochaine tendance « vinyle »


8 faits sur les boxeurs que vous ignorez peut-être

Il y a tellement de raisons de tomber amoureux d'un boxer. Considérez ce corps puissant, ce visage expressif, ce sens de l'humour clownesque, cette intelligence innée et cet attachement intense à son peuple. Si vous n'êtes pas encore tombé amoureux, certains de ces faits intéressants peuvent faire l'affaire. Même les propriétaires de boxeurs chevronnés peuvent apprendre quelques choses surprenantes sur leur race bien-aimée.

1. Les boxeurs ont une longue et intéressante histoire.

Avec leurs cousins, le Bulldog et le Mastiff, les Boxers ont des ancêtres qui remontent aux anciens Assyriens, dès 2000 av. C'étaient des chiens puissants et courageux, souvent utilisés à la guerre. Des siècles plus tard, ces chiens ont été nommés pour l'ancienne ville de Molossis, dans ce qui est aujourd'hui l'Albanie.

Pendant des siècles, le Bullenbeisser, l'antécédent le plus récent du Boxer, a été utilisé comme chien de chasse pour le sanglier, l'ours et le cerf. La race s'est répandue dans toute l'Europe continentale et en Angleterre et peut être vue dès le XVIe siècle dans les tapisseries flamandes. La plupart des experts s'accordent à dire que ce plus petit Bullenbeisser, du nord-est de la Belgique, est l'ancêtre direct du Boxer moderne. Cependant, c'est en Allemagne que le développement de la race a atteint un pic de développement pour devenir le chien remarquable que nous connaissons aujourd'hui.

2. Les boxeurs sont arrivés relativement tard en Amérique.

Le Boxer, tel que nous le connaissons aujourd'hui, a été importé pour la première fois aux États-Unis après la Première Guerre mondiale, mais n'a atteint un réel degré de popularité qu'à la fin des années 1930.

Quatre chiens, en particulier, sont considérés comme le fondement du boxeur américain. Ils ont même été surnommés « Les quatre cavaliers de Boxerdom ». Le premier était Sigurd, né en Allemagne en 1929. Dix de ses chiots ont été importés en Amérique et sont devenus champions ou étaient les géniteurs de champions. Les deux suivants étaient Lustig et Utz, et chacun a engendré des dizaines de champions. Lustig a engendré 41 champions américains et Utz 35. Le dernier des quatre était Dorian, et il a remporté le groupe de travail à Westminster en 1937.

Selon les statistiques de l'AKC, les boxeurs sont désormais la 14e race la plus populaire du pays.

3. Les boxeurs ont excellé dans les expositions canines.

La race a remporté le prix Best in Show à Westminster à quatre reprises, en 1947, 1949, 1951 et 1970.

4. Votre Boxer peut réussir dans les sports canins comme l'agilité et le rallye, mais vous devrez y travailler.

Lorsqu'il court sur le parcours d'agilité, se produit en rallye ou se pavane dans les sentiers d'obéissance, le Boxer peut être absolument glorieux. Mais ce chien extrêmement intelligent a son propre esprit. En tant que formateur, vous devez être patient, cohérent et créatif. Un boxeur s'ennuie avec la répétition et peut, compte tenu de son sens de l'humour, inventer sa propre idée de l'obéissance ou de l'agilité pendant l'entraînement, et même pendant la performance.

5. Les boxeurs sont des amants, pas des combattants.

Malgré leur héritage de chasseurs puissants et courageux, l'un des traits les plus attrayants de la race moderne est un amour immense pour ses humains et un besoin d'être aimé en retour. Un boxeur est plus heureux quand il est avec sa famille, en particulier les enfants. Il est protecteur et patient avec les enfants et fait un chien de famille idéal.

6. Les boxeurs ont leurs propres singeries qui sont à la fois adorables et (parfois) ennuyeuses.

Lorsqu'ils sont excités, c'est-à-dire à chaque fois qu'ils saluent un être humain bien-aimé, ils sont connus pour sauter de haut en bas avec exubérance et sauter partout. « Bas » peut être la première commande à leur apprendre. Et presque tous les amoureux de la race peuvent vous parler de la danse du haricot rouge que font les boxeurs. Ils tordent leurs corps en une sorte de demi-cercle et, dans leur excitation, commencent à tourner en rond.

7. Les boxeurs sont d'excellents chiens d'assistance.

Avec leur attachement inné aux humains et leur intelligence, les Boxers sont souvent utilisés comme chiens-guides pour les aveugles et même comme chiens d'alerte pour les personnes souffrant d'épilepsie, les alertant d'une crise imminente.

8. Le Boxer était la race de choix pour une paire de stars de cinéma célèbres.

Humphrey Bogart et Lauren Bacall étaient tous deux amoureux des chiens. Ils ont reçu leur premier boxeur, Harvey, en cadeau de mariage, et il est apparu sur plusieurs de leurs photos publicitaires. Ils ont également acquis deux autres boxeurs, Baby et George.


8 dieux et déesses de l'Égypte ancienne que vous ne connaissez peut-être pas

Les anciens Égyptiens adoraient au moins 1 500 dieux et déesses. Certains d'entre eux, comme le dieu momifié des morts, Osiris, et la déesse de la guérison magique, Isis, sont bien connus aujourd'hui. D'autres sont plus obscurs. Alors, que savez-vous des divinités oubliées de l'Égypte ? Ici, l'égyptologue Joyce Tyldesley partage 8 dieux et déesses moins connus

Ce concours est maintenant terminé

Publié : 24 septembre 2019 à 10h20

Découvrez 8 divinités moins connues vénérées par les anciens Égyptiens…

Taweret

À première vue, la déesse Taweret, « la grande femelle », semble être composée de parties animales choisies au hasard. Elle a le corps et la tête d'un hippopotame gravide debout sur ses pattes arrière, la queue d'un crocodile et les membres d'une lionne - surmontés, parfois, d'un visage de femme. Sa bouche s'ouvre pour révéler des rangées de dents d'apparence dangereuse, et elle porte souvent une longue perruque. Nous pourrions trouver cette combinaison d'animaux féroces et de faux cheveux effrayante, mais les femmes de l'Égypte ancienne considéraient Taweret comme un grand réconfort, car elle était capable de les protéger pendant l'accouchement en faisant fuir les mauvais esprits qui pourraient nuire à la mère ou au bébé. . Cela l'a rendue extrêmement populaire, de sorte que, bien qu'elle n'ait pas de grand temple, son image a été affichée sur les murs, les lits, les appuis-tête et les pots à cosmétiques dans de nombreuses maisons privées, et elle apparaît même sur les murs du palais.

Le même assortiment de parties d'animaux - cette fois la tête d'un crocodile, les parties antérieures et le corps d'un lion ou d'un léopard et les parties postérieures d'un hippopotame - peuvent être trouvés dans Ammit, le «mangeur de damnés». Contrairement à Taweret, Ammit était très craint. Elle vivait dans le royaume des morts où elle s'accroupissait à côté de la balance utilisée lors de la « pesée du cœur », une cérémonie qui voyait le cœur du défunt être pesé contre la plume de la vérité. Ceux dont le cœur était léger ont été autorisés à passer dans l'au-delà. Les cœurs qui pesaient lourd contre la plume ont été mangés par Ammit.

Bès était un autre dieu qui apportait réconfort et protection aux mères et aux enfants. Nain en partie comique et en partie sinistre avec un corps dodu, des seins proéminents, un visage barbu, un nez plat et une langue saillante, Bes peut être soit entièrement humain, soit mi-humain, mi-animal (généralement un lion). Il peut avoir une crinière, une queue de lion ou des ailes. Il porte souvent une coiffe à plumes et porte soit un tambour ou un tambourin, soit un couteau.

Bes offrait une protection bienvenue contre les serpents. Mais son rôle principal était en tant que danseur et musicien qui utilisait son art pour effrayer les mauvais esprits pendant les périodes dangereuses de l'accouchement, de l'enfance, du sexe et du sommeil. Son image décorait les chambres de toutes les classes, et on peut aussi le voir, tatoué ou peint, sur le haut de la cuisse des danseuses.

Neith

Neith est un guerrier ou un chasseur. De forme humaine et chauve, elle porte une couronne et porte un arc et des flèches. Sa robe fourreau en lin est si serrée que, à une époque avant le lycra, elle aurait eu du mal à se déplacer sur le champ de bataille. Son titre de « mère des dieux » l'identifie à la force créatrice présente au début du monde, et il est possible qu'elle soit créditée d'avoir inventé l'accouchement. Sur le mur du temple de Khnoum à Esna, dans le sud de l'Égypte, nous voyons Neith émerger des eaux primitives comme une déesse-vache qui crée la terre en disant simplement les mots : « Que cet endroit soit une terre pour moi ».

Neith était vénérée dans toute l'Égypte, mais était particulièrement associée à la ville du delta occidental de Sais (aujourd'hui Sa el Hagar) où son temple est devenu connu sous le nom de « maison de l'abeille ». Au cours de la 26e dynastie (664-525 avant notre ère), à ​​une époque où Sais était la capitale de l'Égypte, elle est devenue le dieu dominant de l'État et les rois ont été enterrés dans l'enceinte de son temple. Son temple et les tombeaux royaux qu'il contenait sont aujourd'hui perdus.

L'Aton

Si Taweret et Ammit semblent avoir trop de parties du corps, le dieu connu simplement sous le nom d'Aton, ou "le disque solaire", ne semble pas en avoir assez. L'Aton est un soleil sans corps et sans visage qui émet de longs rayons avec de petites mains. Il est suspendu dans le ciel au dessus de la famille royale, leur offrant l'ankh, symbole de vie. Comme il n'a pas de mythologie connue, on ne peut pas en dire plus sur lui.

Cette divinité apparemment terne a inspiré une telle dévotion au pharaon Akhanaton (gouverné c1352-1336 av. Aton. Si un simple citoyen avait décidé d'adorer un seul dieu, il n'y aurait eu aucun problème. But Akhenaten, as pharaoh, was expected to make offerings to all of Egypt’s gods. His decision to abandon the traditional rituals was seen as very dangerous –surely the old gods would get angry? Not long after his death, the pantheon was restored by Tutankhamen (ruled c1336–1327 BC). As the old temples re-opened, the Aten sank back into obscurity.

Sekhmet

Many of us are familiar with Hathor, the gentle cow-headed sky goddess associated with motherhood, nurturing and drunkenness. Few of us realise that Hathor has an alter ego. When angry, she transforms into the Sekhmet, ‘the powerful one’, an uncompromising, fire-breathing lioness armed with an arsenal of pestilences and plagues and the ability to burn Egypt’s enemies with the fierce heat of the sun. Sekhmet was a ruthless defender of her father the pharaoh and this, together with her skill with a bow and arrow, caused her to become closely associated with the army. When the sun god, Re, learned that the people of Egypt were plotting against him, he sent Sekhmet to kill them all. When he changed his mind, and determined to save the people, he had a lot of trouble stopping the killing. Sekhmet was not entirely vicious, however. As ‘mistress of life’, she could cure all the ills that she inflicted, and her priests were recognised as healers with a powerful magic.

Khepri

Khepri, ‘the one who comes into being’, is the morning sun. He is usually shown in the form of a beetle, although he might also be a beetle-headed man, or a beetle-headed falcon. He is a divine version of the humble scarab beetle whose habit of pushing around a large ball of dung made the ancients imagine a huge celestial beetle rolling the ball of the sun across the sky.

Hidden within the scarab beetle’s dung ball were eggs that eventually hatched, crawled out of the ball and flew away. Observing this, the Egyptians jumped to the conclusion that beetles were male beings capable of self-creation. This enviable ability to regenerate made the scarab one of Egypt’s most popular amulets, used by both the dead and the living. Although Khepri did not have a temple, he was often depicted alongside Egypt’s other gods in the royal tombs in the Valley of the Kings.

Renenutet

Renenutet was a cobra goddess. The Egyptian cobra can grow to be nine feet long and can, when angry or threatened, raise a third of its body from the ground, and expand its ‘hood’ (cervical ribs). This made the female cobra a useful royal bodyguard. A rearing cobra (the uraeus) was worn on the royal brow cobra amulets were included in mummy wrapping to protect the dead and a painted pottery cobra, placed in the corner of a room, was known to be an effective means of warding off evil ghosts and spirits.

Every year the river Nile flooded in late summer. The rising waters caused an increase in the number of snakes attracted to the settlements by the vermin flushed from the low-lying ground. This caused the cobra to be associated with the fertility of the Nile. Renenutet, ‘she who nourishes’, lived in the fertile fields where, as goddess of the harvest and granaries, she ensured that Egypt would not go hungry. Cobras were considered exceptionally good mothers, and Renenutet was no exception. As a divine nurse she suckled the king as a fire-breathing cobra she protected him in death.

In most mythologies, the fertile earth is classed as female. In ancient Egypt, however, the earth was male. Geb was an ancient and important earth god who represented both the fertile land and the graves dug into that land. For this combination of attributes, and for his prowess as a healer, he was both respected and feared. He usually appears as a reclining man beneath the female sky. His naked green body often shows signs of his impressive fertility, and he may have grain growing from his back. Alternatively, he might appear as a king wearing a crown. In animal form, Geb might be a goose (or a man wearing a goose on his head) or a hare, or he might form part of the crew of the sun boat that sails across the sky each day.

Geb ruled Egypt during the time when people and gods lived together. Later, Greek tradition would equate Geb with the Titan Chronos, who overthrew his father Uranus at the urging of his mother, Gaia.

Joyce Tyldesley teaches a suite of online courses in Egyptology at the University of Manchester. Elle est l'auteur de Myths and Legends of Ancient Egypt (Viking Penguin 2010).

This article was first published by History Extra in January 2017


How Trains Work

­Chugging across short distan­ces or entire continents, trains act as a major form of transportation worldwide. Also called railroads or railways, trains carry within their cars passeng­ers or freight -- such as raw materials, supplies or finished goods -- and sometimes both.

Back before the wild ideas of people like the Wright brothers, Henry Ford and Gottlieb Daimler, you had limited options for traveling around town and country. Paved roadways didn't always crisscross the countryside. Even with roads, horse-drawn vehicles still struggled to move people and goods, especially in bad weather. As early as 1550, pragmatic Germans constructed and used wooden railway systems, reasoning that horse-drawn wagons and carts could travel more easily and quickly over wooden rails than dirt roads. By the late 1700s, iron wheels and rails had one-upped wooden ones.

­But it wasn't until the steam locomotive was invented in 1797 in England that the railroad as we know it began to take shape. The Stockton & Darlington Railroad Company in England became the first public railroad to carry passengers and freight. Steam-powered locomotives carried six coal cars and up to 450 passengers a distance of 9 miles (14 kilometers) in less than an hour. Horses just couldn't top that.

Across the ocean, the B&O Railroad Company established itself as the first U.S. railroad company in 1827. By 1860, U.S. rail workers had laid more than 30,000 miles (48,280 kilometers) of track, more than in the entire world [source: AAR]. Railroads served as the main mode of transportation and made it cheap and easy to ship supplies and goods, even for Union and Confederate armies during the Civil War.

After the Civil War, the U.S. railroad network expanded again, and the country's first transcontinental railway was completed in 1869. Towns sprouted along the railway lines, and the railroad hastened westward expansion. By the early 20th century, U.S. railroads operated 254,000 miles (408,773 kilometers) of track. Diesel locomotives had replaced steam ones.

But by the mid-20th century, the decline of the U.S. railroads had begun. A developed interstate highway system and extensive federal regulations took their toll on trains. In the ongoing energy crisis, however, trains, which run on diesel and som­etimes even biodiesel fuel, may regain their former popularity with passengers as we move through­ the 21st century.

­Don't get derailed. Stick around as we talk about train technology, how trains move people and freight, and what the future of rail transportation may hold.

Full Steam Ahead: Locomotives and Train Technology

When we say train, we don't just mean a Thomas the Tank Engine. Rather we're referring to the whole package: railroad cars, railroad track, switches, signals and a locomotive, although not all trains rely on locomotives to pull them, but most of the trains we'll mention do.

With the locomotives leading the way, coupled-together railroad cars follow, filled with freight and passengers -- even circus animals in some instances. The railroad track steers the train and does a few other things that we'll talk about later. Because many trains operate on the same track, switches and signals control the traffic. Let's break it down.

Mouse over the part labels to see where each is located on the diesel engine.

The job of the locomotive is to change the chemical energy from the fuel (wood, coal, diesel fuel) into the kinetic energy of motion. The first locomotives did this with a steam engine, which you can read more about in How Steam Technology Works. Les steam locomotive lasted for about a century, but was eventually replaced by the diesel locomotive, a mighty mechanical wonder that may consist of a giant engine along with electric alternators or generators to provide electrical power to the train. In fact, diesel locomotives have their very own article -- How Diesel Locomotives Work. Many trains intersperse multiple locomotives throughout their lineup to increase and distribute the power.

Besides steam- and diesel-powered locomotives, many trains operate solely on electrical power. They get the electricity from a third rail, or electrical line, along the track. Transformers transfer the voltage from the lines, and the electrical current drives the motors (AC or DC) on the wheels. Electrical locomotives are used on subways and many commuter rail systems.

Operators control the train by using the throttle, reversing gear and brake. Les Manette de Gaz controls the speed of the locomotive. Les reversing gear enables the locomotive to back up. Les brake allows the locomotive to slow and stop. Regardless of the type, locomotives use air brakes and hand brakes to stop the engine. Air brakes use high-pressure air to drive the brake foot against the wheel. The friction between the brake pad and the wheels slows the wheels' motions. The operator also throttles the engine back to slow the train, like when you take your foot off the gas pedal when stopping your car. A mechanical hand brake is also used in case the air brakes fail (usually when there's insufficient air pressure to drive them).

All railroad cars have an undercarriage that contains wheels and a suspension system to buffer the ride. On each end of the undercarriage, couplers, which are like hooks, connect the cars.

What's on top of the undercarriage depends upon the type of railroad car, and there are several.

  • A boxcar is a basic box into which crates of goods can be piled up.
  • An ore car has an open top and carries coal or other mineral ore such as bauxite.
  • A tank car holds liquids, usually chemicals such as chlorine and ammonia.
  • Flat cars can hold bulky irregular items on them, such as construction equipment or spools.
  • Trailer cars can transport automobiles.
  • Container cars are filled with boxed containers of various materials. Often, containers can be double-stacked on these cars.
  • Passenger cars, of course, hold people. Some have glass-enclosed viewing areas on top, and some may even be sleeper cars for long trips.

­ Keep reading to learn about what guides trains on their travels.

Keeping Us in Line: Train Tracks

­Railroad tracks guide the train, acting as the low-friction surface on which the train runs and often transferring the weight of the train to the ground below. The track may also provide electrical power along the third rail, as you'll recall.

A railroad track consists of two parallel steel rails set a fixed distance apart, called the jauge. The standard gauge is 4 feet 8.5 inches (1,435 millimeters). The rails are connected to each other by railroad ties (called sleepers in Europe), which may be made of wood or concrete. The rails are usually bolted to the ties. The ties are set into the loose gravel or ballast. Ballast often consists of loose stones that help transfer the load to the underlying foundation. The ties "float" on the ballast and the weight of the track keeps them stabilized.

When rail workers are laying train tracks, they often use a flat-bottom steel rail that resembles the steel I-beam girders of construction. The rail has a wide base or foot, a narrow web and a head (wider than the web, but not as wide as the foot). The weights of the rails vary from 80 to 160 pounds (36 to 73 kilograms) per yard depending upon the type of train operating on the tracks and the country. Segments of rail track may connect to one another by bolted plates called fishplates, but most modern rail segments are welded together to provide a smooth ride.

Beneath the rails, the track is sometimes cushioned or ballasted. The foundation may be made of sand or concrete. In many cases, railroad tracks are elevated above the surrounding ground and have drainage systems to remove water. They may also be surrounded by fences to prevent animals and people from wandering on to the tracks. Finally, electrical trains will have either a third power rail or overhanging wires that supply the electricity.

­Steel tracks can be straight or curved to steer the train since steel is easily bent into shape. Depending upon the topography, some curves may be slightly angled or banked to help the train stay on the track as it negotiates the curve. At various points along the track, rails may have commutateurs, which can move a train from one track to another. Switches and accompanying track are important for controlling traffic. For example, when two trains are operating on the same track, a switch can allow one train to pull off to a holding track while the other one passes. A switch also can change a train's direction like moving it from a north-south track to an east-west one. Many railroad stations have switching yards where trains are assembled and moved onto various tracks.

Finalement, signals along the tracks keep the train operators informed of traffic conditions ahead. Signals control train traffic much like traffic lights control automobile traffic on roads. Besides signals, many locomotives have radios and computer terminals that monitor traffic conditions using information supplied by signaling centers, which are similar to air traffic control stations.

Now that we have the mechanics down, let's see how they fit together to move packages and people.

One popular myth is that the standard train gauge was based on the width of the Roman chariot. This is untrue, especially as the Romans didn't use chariots to transport goods and supplies. The standard train gauge of 4 feet 8.5 inches (1,435 millimeters) was chosen by British inventor George Stephenson, who designed the first railway system. Stephenson had been working with various railways used in British mines and settled on what is now the standard gauge.


10. It’s the design equivalent of a good pair of jeans.

“It’s become a classic, like jeans and a T-shirt,” Deborah Osburn, founder of California-based Clé Tile, told us. Think of subway tile as a timeless, practical wardrobe staple that goes with just about everything. “You can create a design statement with even the most economical tile, and dress it up or down,” Osburn says. Read more of her tips in Remodeling 101: A Guide to the Only 7 Types of Tile You Need to Know.

Every week on Remodelista, we’re debunking remodeling myths and unveiling a few things you might not know about design. For more in the series, see:


Voir la vidéo: Jan ei päässyt junaan